Retour à la maison : 9 conseils aux jeunes mamans

Ça y est : après 9 mois d’attente, bébé est là ! Oui, mais comment s’organiser une fois la famille rentrée à la maison ? Notre sage-femme Anna Roy vous dit tout.

Prendre le temps de dormir

« Il faut que vous dormiez. Quand on a un bébé à la maison, il faut que l’activité “dormir” soit exactement comme un rendez-vous chez le médecin. C’est-à-dire qu’il y a certaines patientes, je leur conseille de dire à la personne avec qui elles vivent : “De 14h à 17h je vais m’absenter, je donnerai le sein avant”. On s’arrange pour avoir des plages de sommeil réelles et suffisantes. Ça n’a l’air de rien mais ça doit être une activité hyper importante comme celle de s’alimenter. Il faut arriver à dormir un minimum sinon on devient irascible, dépressif, méchant. Dormir c’est hyper important. »

Demander de l’aide

« C’est souvent un réflexe qu’on a pas car on veut être la maman parfaite. Il faut demander de l’aide à la famille, à une sage-femme à domicile, à la PMI (NDLR : Protection maternelle et infantile). Il faut oser demander de l’aide et les gens sont hyper contents de donner de l’aide à une maman qui vient d’accoucher. »

Manger correctement

« C’est Hippocrate qui le disait : il faut s’alimenter correctement, c’est la première des médecines et c’est vrai. Souvent je vois les mamans qui ne prennent même pas le temps de manger. On s’alimente parce que sinon on ne se sent pas bien. Il faut prendre le temps de s’alimenter correctement et de prendre ses 3 repas, si on fait 3 repas habituellement. »

Accepter les montagne russe de l’humeur

« Vous allez voir que c’est un bouleversement inouï d’avoir un bébé et l’humeur a des hauts et des bas. C’est ce qu’on appelle le “baby blues”. Il faut accepter, il ne sert à rien de lutter contre. Il y a des moments où je suis complètement euphorique et des moments où je suis complètement bas, et c’est normal. Il ne faut pas que ça dure plus de 15 jours environ. C’est important que le co-parent soit au courant de cela aussi. »

Ne pas s’occuper des tâches ménagères

« Souvent vous avez du mal à lâcher, vous avez envie que tout soit parfait comme d’habitude, mais il faut arriver à accepter que ce ne soit pas vous qui le fassiez. Vous voir passer l’aspirateur, vider le lave-vaisselle c’est non. Si vous avez de l’énergie c’est pour sortir, voir des gens etc, mais certainement pas pour faire des tâches ménagères. Pas de tâches ménagères pendant un mois. »

S’occuper de son corps

« Vous avez peut-être une cicatrice. Prendre une bonne douche, nettoyer ses cicatrices, prendre le temps de se changer… Dîtes vous que si vous vous occupez bien de vous, c’est aussi une façon de bien vous occuper de votre bébé. »

Parler à d’autres personnes dans la journée

« C’est d’autant plus vrai quand papa a repris le boulot. On a besoin de parler à des adultes. Donc vous faites venir une sage-femme, une amie, une voisine. Il faut que vous voyiez des adultes dans la journée, c’est fondamental, ça vous fera un bien fou. »

 Sortir, ou pas ?

« Ça c’est vous qui voyez mais n’hésitez pas ! Allez vous promener, ne dîtes pas que vous avez accouché donc vous restez enfermée. Ou au contraire, si vous avez besoin de vous reposer, vous vous reposez. »

Et à partir de quand la maman peut-elle sortir avec le bébé ?

« Dès la sortie de la maternité. Alors évidemment il faut faire preuve de bon sens : pas dans les transports en commun, pas dans un magasin, pas d’endroits où il y a pleins de gens. Mais sinon, aucun problème. »

Accepter de vivre au ralenti

« Souvent on veut être partout, hyper speed tout le temps. Et là il faut accepter de ralentir le rythme, se dire que c’est une parenthèse dans l’existence et que c’est normal. On est pas quelqu’un de pas bien si on s’est juste alimenté, douché et qu’on s’est occupé de son bébé. C’est déjà amplement suffisant. Il faut vivre au rythme du bébé. »

Source : La Maison des Maternelles – France TV